Qu'est-ce que la méthode SMED ? 4 étapes pour réduire le temps de changement de série

Écrit par: Leah Gourley
  • 5/24/2021
  • Temps de lecture : 3 min
Understanding SMED

Abréviation de Single Minute Exchange of Dies (changement rapide d’outillage en moins de 10 minutes), le SMED est une méthode qui vise à diminuer le temps de de changement d’outils de production de réglage entre deux séries. Lorsqu'une pièce d'équipement de fabrication doit être remplacée, le temps de changement peut entraîner des temps d'arrêts coûteux et imprévus. Le SMED, composant essentiel du lean manufacturing, permet de réduire les rebuts, stimuler la productivité et baisser les coûts au sein d'un processus. 

Les principes de base de la méthode SMED

Le passage d’une série de production à une autre au sein d’un environnement industriel entraîne souvent un changement d’outillage ou de réglages de machines. Cela engendre un temps d’arrêt des machines ou de la production. L'ingénieur industriel japonais Shigeo Shingo a été le premier à mettre en place la méthode SMED. Il a alors réussi à diminuer de 94 % en moyenne les temps de changement de série dans les entreprises avec lesquelles il a travaillé.

L'objectif de cette méthode est de réduire le temps d’arrêt des machines ou du procédé durant le changement de plusieurs heures à moins de 10 minutes. En effet l’expression « Single Minute » dans l'appellation "Single Minute Exchange of Dies" qui devrait être traduit par « une minute » porte à confusion. Il signifie que le temps d’arrêt nécessaire au changement se compte avec un seul chiffre, donc entre 0 et 9.

Pour atteindre cet objectif, les opérateurs d'usine sont encouragés à anticiper et effectuer autant de tâches que possible en amont du changement, les équipes sont amenées à travailler en parallèle et un mode opératoire standard et optimisé doit être créé. 

Comment appliquer la méthode SMED ?

Avant de mettre en œuvre la méthode SMED, vous devez évaluer quelles étapes de vos procédures actuelles sont les moins efficaces. Grâce à l’IoT industriel (IIoT), les fabricants ont une visibilité en temps réel sur tous les outils production. Ils peuvent ainsi identifier les points de blocage ou les machines qui ne fonctionnent pas à leur plein potentiel. Avant de sélectionner un chantier cible pour appliquer la méthode SMED, certains éléments de production doivent être pris en considération :

  • Un temps de changement d’outil ou de réglage trop long
  • Des variations de ce temps de changement
  • Besoin fréquent de changements sur la zone - ce qui permettra de mesurer les performances de la méthode.
  • Des employés familiarisés avec l'équipement et les machines
  • La zone est un goulot d'étranglement dans le flux de production

Une fois que ces domaines ont été analysés, vous pouvez passer aux 4 étapes de la mise en œuvre de la méthode SMED pour commencer à réduire les temps de changement.

Les 4 étapes principales de la méthode SMED

1. Déterminer le chantier pilote

 Un prérequis dans l’identification de votre chantier pilote est de s'assurer de l’adhésion et de la motivation de vos équipes pour améliorer la performance. Les tâches manuelles les plus complexes de la procédure de changement peuvent être simplifiées avec la réalité augmentée (RA). Les employés sont alors guidés pas à pas grâce aux instructions numériques visualisées en 3D. Celles-ci viennent se superposées directement à leur environnement de travail. L'accès à ces instructions de travail en RA simples et contextualisées, aide à l’assimilation de l’informations chez les opérateurs. Cela améliore considérablement leur compréhension de chaque étape du processus de changement et réduit les erreurs dans l’exécution.

2. Identifier les réglages internes et externes

Une fois que vous avez identifié votre zone de test, vous devez lister toutes les opérations internes et externes nécessaires au changement pour mieux comprendre l’intégralité du processus et pouvoir chronométrer chaque étape.
L’approche SMED différentie deux types de réglages :

  • Les réglages internes : les opérations qui sont réalisées lorsque la machine est à l’arrêt
  • Les réglages externes : les opérations qui peuvent être effectuées pendant que la machine fonctionne. Cela comprend tous les réglages nécessaires en amont du changement. (Préparations des outils, préchauffage etc.)

3. Convertir un maximum de réglages internes en réglages externes

La méthode SMED se concentre sur « l'externalisation » du plus grand nombre d'opérations internes. Chaque réglage doit être analysé pour voir s’il peut être fait pendant que la machine est encore en fonctionnement. L'IIoT permet de collecter, à l'échelle de l'entreprise, des données concernant les actifs et les processus. Grâce à celles-ci, les équipes peuvent mieux identifier les réglages internes qui peuvent être transformés en réglages externes, et ainsi réduire les temps d’arrêt.

4. Rationaliser les réglages internes

Une fois que vous avez identifié vos réglages externes, vous devez rationaliser les réglages internes restants. Une usine connectée à l’aide de solutions IIoT peut faciliter l’optimisation de ces opérations internes pour augmenter la productivité et réduire les inefficacités.

L’avenir du lean manufacturing

Le lean manufacturing digital s’attache à l'élimination des gaspillages. En mettant en œuvre la méthode SMED, les fabricants prennent les mesures nécessaires pour optimiser les procédures de changement d’outils et obtiennent des temps de redémarrage encore plus rapides. Une chaîne de production intelligente et connectée fournit aux fabricants une source de données sur son fonctionnement et l'efficacité de leurs machines. Il est ainsi plus facile d'identifier les machines qui atteignent des performances optimales, d'effectuer une maintenance de routine plus rapide et de maximiser les bénéfices d’une approche SMED grâce à des solutions industrielles digitales.

 

Tags:
  • Increase Asset Efficiency
  • Industrial Internet of Things
  • Digital Transformation

À propos de l’auteur

Leah Gourley

Leah Gourley est Digital Content Marketing Specialist et elle est basée dans le bureau de PTC à Boston. Elle aime créer et partager du contenu autour des dernières technologies qui transforment les industries, notamment la réalité augmentée et l'internet industriel des objets.Leah Gourley is a Digital Content Marketing Specialist based out of PTC's Boston office. She enjoys creating and sharing content surrounding the latest technologies that are transforming industries, including augmented reality and the industrial internet of things.