Coordonner la gestion des modifications pour accélérer le délai d’industrialisation

Écrit par: Mark Taber
  • 10/1/2020
  • Temps de lecture : 2 min
change-configuration-management-900x450

Des cycles de développement de produits rapides et une réactivité face aux évolutions du marché sont d'une importance capitale pour s'assurer la réussite, quel que soit le secteur de l'industrie. Mais il faut reconnaître que planifier la validation et l'implémentation des modifications reste l'un des problèmes majeurs de la fabrication. Sans processus standardisés et automatisés, les modifications finissent souvent sur le bureau des intéressés. Ou encore ces derniers font des erreurs, oubliant de passer par certaines étapes du processus ; c'est souvent le cas de ceux qui travaillent dans des industries où les modifications sont régies par des réglementations. Résultat : le processus de modification réel s'enlise. Même lorsque la gestion des modifications est assurée par la technologie, des problèmes surgissent.

L'ERP à lui seul ne suffit pas

Un problème courant survient lorsque des détails liés aux modifications doivent passer d'un système à un autre, en l'occurrence de l'ERP au PLM. Les tâches de gestion des données et des processus finissent alors par être gérées manuellement via une combinaison de feuilles de calcul et d'e-mails, ce qui se traduit par un allongement des délais d'implémentation des modifications et par un processus de saisie des données insatisfaisant et source d'erreurs. Déjà pénalisée parce qu'elle n'a pas mis en place la fabrication simultanée, l'entreprise est confrontée à d'autres difficultés : manque de traçabilité, de contrôle des versions, de transparence et de suivi des statuts.

L'orchestration de l'ERP et du PLM facilite le transfert automatique des données produit

Heureusement, les systèmes PLM sont centrés sur la gestion des modifications et des configurations. Les systèmes PLM sont conçus en particulier pour faciliter la gestion des itérations collaboratives des artefacts d'ingénierie comme les conceptions CAO, les nomenclatures (nomenclatures d'étude, nomenclatures de fabrication, nomenclatures de service, etc.), les gammes et les directives. Autrement dit, ils permettent de capturer une modification, puis de l'implémenter via la gestion de la configuration, ce qui garantit une stricte cohérence entre la façon dont le produit est spécifié et défini et la façon dont il est fabriqué.

En capturant et en synthétisant les volumes complexes et diversifiés de données générés tout au long du processus de conception et d'ingénierie, le PLM donne les moyens de mieux comprendre et de favoriser l'innovation, la collaboration et les fonctions associées. Cet aspect-là est essentiel ; en particulier lorsqu'un nombre important d'approbateurs sont impliqués et que toutes les parties intéressées doivent pouvoir évaluer l'impact d'une modification.

Bien que le PLM vous permette de gérer la gouvernance et l'associativité de vos données, de façon à ce que toutes les modifications et toutes les configurations soient entièrement définies et contrôlées, il est crucial que ces données puissent être transférées automatiquement vers l'ERP. De cette façon, vous êtes sûr que les tâches sont délivrées à ceux qui doivent s'en acquitter et ce, grâce à un processus répétable et contrôlé. Cela permet aussi de s'assurer que les modifications sont apportées et les problèmes résolus avec exactitude et efficacité.

Parce qu'ils travaillent de concert, les systèmes PLM et ERP permettent aux industriels de planifier et de valider le plus tôt possible les modifications apportées au processus de fabrication, ce qui se traduit par des économies d'argent considérables et réduit les délais de mise en production. En d'autres termes, les industriels peuvent implémenter les modifications beaucoup plus rapidement et à bien moindre frais, d'autant plus qu'ils le font non pas dans le monde physique mais dans le monde virtuel.

Vaillant Group réduit son temps d'implémentation des modifications techniques

Voici un exemple de la façon dont cela se passait dans le monde réel.

Vaillant Group, leader mondial du marché dans le domaine des technologies de chauffage, de ventilation et de climatisation (HVAC), avait beaucoup de mal jusque-là à gérer son processus de gestion des modifications. Dès que l'Ingénierie apportait une modification, l'usine l'implémentait aussitôt. Ce n'est qu'une fois que la modification était implémentée que l'Ingénierie capturait les approbations de la modification. Ensuite, elle documentait la modification. Mais ce processus entraînait de gros problèmes en termes de rendement première passe. En fait, 50 % des premiers échantillons physiques nécessitaient une reprise.

Pour y remédier, Vaillant décida d'intégrer son système ERP de SAP dans Windchill, la solution PLM primée de PTC, en utilisant le module Enterprise Systems Integration (ESI) de Windchill. Une fois l'intégration menée à bien, le fabricant a pu répercuter automatiquement les modifications dans les données produit, y compris dans les nomenclatures de fabrication, dans le système ERP de SAP. Les fonctionnalités des processus sont fournies par Windchill et SAP MDG-M, avec un suivi automatique et transparent du statut intersystème des modifications. Les fonctions critiques – telles que les règles prédéfinies servant à gérer les vues ERP/SAP et à lancer d'autres actions visant à améliorer en permanence les données maîtres – sont générées automatiquement.

Comme il existe un lien étroit entre les approbations Windchill et SAP, de ce fait il n'y a aucune déviation au début de la production en série. C'est ainsi qu'en seulement un an, Vaillant a pu réduire de 25 % son temps moyen de traitement des modifications techniques.

Nous vous recommandons la lecture de notre livre blanc. Vous découvrirez ainsi tous les avantages qu'offre l'intégration du PLM et de l'ERP et vous comprendrez mieux pourquoi votre entreprise peut en tirer des bénéfices substantiels.

Tags:
  • PLM
  • Windchill

À propos de l’auteur

Mark Taber

Mark Taber is Vice President of Marketing.

In his current role, Mark is leading the introduction of the digital engineering transformation which enables companies to take advantage of the fundamental changes in products, the Internet of Things. This Journey is designed to help you capitalize on this value by implementing new technologies and engineering practices.

Mark has more than 30 years of experience working in the areas of process automation, application integration, cyber security, and development. Prior to PTC, Mark was CEO of Active Endpoints(acquired by Informatica), a process automation firm. A graduate of the Wharton School, Mark currently lives in Raleigh, North Carolina