Le temps comme mesure de performance standardisée

Écrit par: Jordan Coffman
2/24/2023

Temps de lecture: 3 minutes

Digital Performance Management : il est temps d'agir

Depuis plusieurs dizaines d'années, les principaux fabricants ont déployé tout un éventail de mesures différentes dans le cadre de leurs efforts continus pour maximiser la productivité. Aujourd'hui, ThingWorx Digital Performance Management présente un nouvel outil puissant permettant d'accroître la visibilité, d'identifier les goulets d'étranglement affectant la performance et de prendre des mesures en temps réel pour améliorer les performances et affiner l'utilisation des capacités, en toute confiance. S'appuyant sur des principes bien établis, ce système numérique en boucle fermée conçu pour optimiser les performances de l'usine repose sur un nouveau concept unique : une monnaie commune standardisée pour mesurer la performance et le temps perdu en production. 

TRG : nécessaire, mais insuffisant

Les données traditionnellement utilisées pour mesurer la productivité dans la fabrication, comme le taux de rendement global (TRG) sont utiles, mais s'appuient sur des variables provenant de systèmes disparates. Ces données sous forme de pourcentages ne permettent que difficilement de comparer plusieurs unités commerciales et lignes de production. Les comparaisons sont alors subjectives. De telles données peuvent être utiles en tant que boussoles ou rétrospectivement, mais le rythme auquel elles fournissent des informations peut retarder de plusieurs jours, semaines ou mois les décisions qui amélioreront la productivité globale du fabricant.

Une monnaie commune pour le rendement en production

Lorsque des équipes représentant différents rôles et départements essaient d'interpréter ces flux de données variés, elles travaillent souvent avec des données en pourcentages relatives à un ou plusieurs aspects spécifiques du processus de production. Lorsque ces données sont regroupées selon des méthodes convenues, par exemple le TRG, elles peuvent fournir des informations qui étaient vraies à un moment donné dans le passé. Cependant, elles peuvent être moins précises sur le plan prédictif au moment où les décisions sont mises en œuvre.

Pour une prise de décision précise, effective et interfonctionnelle, ces données doivent être exploitables et en temps réel, et pouvoir être interprétées de façon cohérente. DPM collecte et normalise les données de production de manière cohérente, afin d'obtenir une mesure standard du temps perdu plutôt que de représenter les changements de performance au niveau de la fabrication par une valeur en pourcentage. 

Une mesure, une vue, une équipe

Ainsi, les différents types d'utilisateurs sont associés à des données qui sont mieux calibrées par rapport aux autres et qui, par conséquent, reflètent mieux les efforts pour atteindre les hausses de productivité prévues par les objectifs d'amélioration continue. En travaillant à partir d'une mesure standardisée, la direction bénéficie d'une image plus claire des performances lorsque du temps de production est gagné (ou perdu), ce qui permet de déduire l'impact sur les profits et pertes.

Les responsables de l'usine et de l'ingénierie peuvent réagir efficacement et en temps réel à des données très détaillées sur le temps perdu. Et le personnel de l'usine obtient les informations dont il a besoin au bon moment, au bon endroit et de manière standardisée, ce qui lui offre une meilleure visibilité et une meilleure compréhension de la dynamique de la ligne de production. Il en résulte une meilleure sensibilisation, un meilleur engagement et un meilleur contrôle des initiatives d'amélioration continue de l'entreprise.   

Digital Performance Management : une question de temps

Ce n'est pas nous, chez PTC, mais bien vous qui avez inventé Digital Performance Management. Elle est basée sur les grands principes que vous nous avez transmis. Le système est fondé sur vos propres bonnes pratiques éprouvées, affiné par l'expérience d'une myriade de cas d'utilisation et perfectionné par une analyse rigoureuse de ce qui ne fonctionne pas. Nous pensons que la valeur de Digital Performance Management se résume à un principe essentiel que vous renforcez constamment : « réussir pendant une heure, réussir pendant un service, réussir pendant une journée ».

Nous avons conçu notre solution Digital Performance Management pour opérationnaliser ce que vous nous avez appris. C'est une question d'heures. Aujourd'hui, pour la première fois, vous pouvez gérer votre production et votre activité grâce à une mesure standardisée qui permet à toutes vos équipes d'être sur la même longueur d'ondes et d'accélérer la prise de décision grâce à des données actives en temps réel.

La stratégie et la technologie qui définissent Digital Performance Management racontent une histoire passionnante avec de nombreuses facettes, que nous présenterons dans les prochains articles de ce blog. Nous sommes impatients de les partager avec vous. 

Réussissez votre transformation numérique à grande échelle

Découvrez comment y parvenir avec Digital Performance Management Télécharger le livre blanc
Tags: Internet Industriel des Objets ThingWorx Manufacturing Apps Aérospatiale et Défense Automobile Électronique et haute technologie Équipement industriel Transformation numérique Industrie 4.0

À propos de l’auteur

Jordan Coffman

Jordan Coffman is the IoT Director of Sales and Strategic Initiatives. Jordan creates integrated solutions to accelerate digital transformation for customers in the manufacturing industry. She empowers customers to redefine how they manage physical processes, products, and people with powerful technologies such as IIOT and AR.

Before joining PTC, Jordan held various positions at General Electric where she was responsible for delivering software solutions from ideation to implementation, supporting a range of Brilliant Factory initiatives. Her experience at GE has given her foundational knowledge to several manufacturing verticals, in a global environment. She has a Bachelor’s Degree in Business Information Systems and an executive degree in Business Administration from the Kelley School of Business at Indiana University.