Tensions d'approvisionnement : quels industriels en sortiront grandis ?

Écrit par: Guillaume Taccoen
  • 7/29/2022
  • Temps de lecture : 3 min.
stage-large_HoloLens-900x450

Depuis près de deux ans, le contexte géopolitique et sanitaire a mis toutes les chaînes d’approvisionnement sous tension. Entre inflations et pénuries, il est nécessaire d’optimiser continuellement l’utilisation des ressources à disposition pour maintenir l’activité et protéger la rentabilité. Et si cette période complexe marquait une transition vers de nouveaux modèles de production ? Des modèles dans lesquels rebuts et gaspillages industriels n’auraient plus tout à fait leur place.

Faire face dès aujourd’hui, c’est réduire les rebuts… grâce à la réalité augmentée

Pour faire face aux problèmes d’approvisionnements en matériaux, en sous-ensembles et même en énergie, les industriels n’ont que peu de leviers à disposition. La gestion des relations fournisseurs est soumise à des contraintes externes, tandis que la relocalisation de la production n’est pas activable à court terme.

Dans ce contexte, une des options pour maximiser sa production à partir de ressources sous contraintes consiste à réduire les couts de non-qualité : rebuts, rework, sources de pertes d’énergie, de matières premières et de temps. Avec un seul objectif donc : tendre vers une conversion maximale des matières premières en produits commercialisables.

Dans ce contexte, l’usage de la réalité augmentée sur la chaîne de production se révèle efficace : le coût de la mise au rebut diminue de 25% et les temps morts sur la ligne baissent de 28% (indicateurs observés chez GlobalFoundries, client PTC). Voir notre article sur les bénéfices de la RA appliquée à la Supply Chain.

Des opportunités pour affirmer un avantage compétitif, pendant la crise

La réduction des coûts de non-qualité, via l’utilisation de solutions de réalité augmentée industrielle, offre plusieurs avantages concurrentiels :

  • Davantage de stocks disponibles, c’est davantage de produits à mettre sur le marché, des tarifs et des délais de livraisons plus fiables pour les clients, et la possibilité de poursuivre un démarchage actif de nouveaux prospects.
  • Une marge opérationnelle protégée grâce à une réduction du prix de la non-qualité, qui pèse jusqu’à 5% du CA annuel en temps normal et serait multiplié par 2x à 10x en période de crise.
  • Une image de marque convaincante : auprès des clients grâce à une démarche qualité et durabilité efficace ; et auprès des collaborateurs actuels et futurs, grâce à des outils qui améliorent la sécurité et la performance, tout en réduisant le stress et la charge mentale.
  • Optimiser les ressources, un savoir-faire bientôt incontournable

    Mais l’optimisation des ressources n’est pas une problématique éphémère. Les contraintes environnementales, les tensions sur la chaine d’approvisionnement, et les objectifs d’efficacité énergétique façonnent déjà l’industrie de demain.

    La production industrielle ne pourra plus faire de place au gaspillage et les entreprises ont tout intérêt à développer dès aujourd’hui leur savoir-faire en termes de réduction des rebuts. Dans un futur proche, elles pourront capitaliser sur les compétences développées et les technologies déployées pendant cette crise.

    Contactez un expert PTC et relevez les défis liés aux pressions sur la chaine d’approvisionnement grâce à la réalité augmentée.

    La réalité augmentée en action

    Découvrez l'état des lieux de la Réalité Augmentée en France et les retours d'expériences sur plusieurs cas d'usage déployés en France.

    Tags:
    • Réalité augmentée
    • Transformation numérique
    • Transformation numérique

    À propos de l’auteur

    Guillaume Taccoen Diplômé de l'INSA de Lyon en Génie Électrique en 2005, Guillaume commence sa carrière chez Schneider Electric, où il occupe plusieurs postes liés à la création de nouvelles offres produits et services. Puis directeur d'unité au sein une société de conseil dédiée à l'utilisation de la réalité augmentée pour booster la performance industrielle, Guillaume rejoint PTC en 2022. Il met à profit son expérience pour aider prospects et clients français, néerlandais ou suisses à répondre à leurs challenges business avec nos solutions de réalité augmentée.