Systèmes navals

Solutions de gestion du cycle de vie pour destroyers, frégates, aéroglisseurs, sous-marins et porte-avions

Partout dans le monde la technologie des systèmes navals progresse à grands pas

Actuellement l'industrie des systèmes navals a le vent en poupe. Les contrats se multiplient. Aux États-Unis, des cinq porte-avions de la classe Gérald R. Ford déjà commandés, deux seront opérationnels d'ici 2024. Leur durée de vie est estimée à 50 ans. Tout cela s'inscrit dans un contexte – encore incertain, car la Marine américain ne s'est pas prononcée définitivement – de modernisation des chantiers navals et même d'adoption IoT sur le théâtre des opérations ; dans ce dernier cas, il s'agirait de collecter des données via des capteurs faisant partie de l'« Océan des Objets ».

Pendant ce temps, alors qu'il s'apprête bientôt à sortir de l'Union européenne, le gouvernement du Royaume-Uni tâche d'exporter des navires pour compenser le coût de sa modernisation navale. Cette volonté délibérée de faire des économies s'est traduite par une action diplomatique ; un contrat de 26 milliards de dollars, portant sur la livraison de frégates de type 26, a été signé en juin 2018 entre BAE et la Marine australienne. 

Au Canada, la Couronne s'apprête à avaliser le remplacement des frégates de la classe Halifax et des destroyers de la classe Iroquois. Trois équipes de trois pays différents sont en lice après avoir répondu à l'appel d'offres du programme CSC (Canadian Surface Combatant) : le Royaume-Uni avec le projet Type 26 de BAE, l'Espagne avec le F-100 Christophe Colomb de Navantia et les Pays-Bas avec leur projet Classe De Zeven Provincien. L'enveloppe attribuée à ce programme s'élèverait à 50 milliards de dollars.   

 

naval systems base

Systèmes navals : défis commerciaux et questions importantes

Dans le secteur Aérospatiale et Défense, les parties prenantes – entreprises ou administrations d'État – sont confrontées à un véritable défi : réussir leur mission dans le respect du budget imparti. Riche de sa vision globale des systèmes, de ses technologies éprouvées et de ses bonnes pratiques, PTC est à même d'aider les fabricants de systèmes navals à minimiser les risques et à envisager sereinement la transition vers une avenir totalement connecté. L'étude que nous vous proposons ici vous aidera à vous poser les bonnes questions dans un secteur où les défis commerciaux sont de plus en plus nombreux à relever. N'oubliez pas que nos experts Aérospatiale et Défense sont là pour vous apporter les solutions nécessaires.

 

LIRE

"La possibilité de visualiser un navire en 3D, et donc d'en comprendre les détails les plus infimes, constitue un réel atout pour tous les utilisateurs qui interviennent tout au long du cycle de vie du produit. Avant la gestion des modifications, il n'était pas facile d'estimer l'impact d'une modification sur les autres phases du processus de développement de produits. Avec Windchill, nous disposons désormais de fondations solides qui nous permettent d'implémenter de nouvelles technologies et procédures pour atteindre notre objectif de chantier naval numérique."
Alfonso Olmos Marin, Directeur des Systèmes d'ingénierie, Navantia

Riche de sa vision globale des systèmes, de ses technologies éprouvées et de ses bonnes pratiques, PTC est à même d'aider les fabricants de systèmes navals à minimiser les risques et à envisager sereinement la transition vers une avenir totalement connecté.

Les leaders du secteur font confiance à PTC au vu de son expérience et de ses résultats dans le secteur Aérospatiale et Défense

Vous souhaiteriez savoir comment optimiser la conception de produits, la fabrication et le soutien ? Contactez dès aujourd'hui PTC et son équipe d'experts Aérospatiale et Défense.