Une gestion et une validation adéquates des exigences sont nécessaires à la réussite des produits




L’économie mondiale actuelle offre de nombreuses occasions, mais est également à l’origine d’importantes pressions en matière de concurrence. Les nouveaux concurrents mondiaux et les jeunes entreprises novatrices rencontrent moins d’obstacle à leur entrée sur le marché grâce à des options telles que Kickstarter. Par conséquent, les entreprises doivent travailler plus dur que jamais pour faire en sorte que leurs produits se démarquent. Les entreprises ont besoin de stratégies produit pour rester compétitives. Dans le cadre de son étude Product Lifecycle Management Beyond Managing CAD (Gestion du cycle de vie des produits au-delà de la gestion de la CAO), Tech-Clarity s’est demandé comment les entreprises se distinguent de leurs concurrents :

Fait intéressant, les entreprises se reposent sur des approches centrées sur les produits, dont l’objectif est d’offrir aux clients le produit précis qu’ils recherchent. Tout aussi important, le simple fait d'accéder rapidement au marché ne suffit plus. En gardant cela à l’esprit, on se rend compte que l’ingénierie de gestion et de validation des exigences est essentielle pour garantir une différenciation produit stratégique. Il existe une multitude de solutions de gestion et de validation des exigences, et la sélection de celle convenant le mieux à votre entreprise peut représenter une tâche énorme. Pour vous aider à déterminer les critères de sélection d'une solution de gestion et de validation des exigences, consultez le guide Tech-Clarity intitulé Expert Guide to Requirements and Validation (Guide de la gestion et de la validation des exigences destiné aux experts).

 

À l’heure actuelle, les outils de gestion des exigences les plus courants sont Excel et Word. Ils conviennent très bien pour la définition des exigences mais présentent souvent des lacunes lorsqu’il s'agit de gérer ces dernières. Cela me rappelle un épisode de Seinfeld où Jerry réserve une voiture de location, puis découvre qu’il n'y plus de véhicule disponible.  Il répond alors : « Vous voyez, vous savez comment faire la réservation, mais pas comment la confirmer. Et c’est bien là l’aspect le plus important de la réservation : la confirmation. Parce que n’importe qui est capable d’en faire une. » Comme pour la confirmation des réservations, c’est la gestion des exigences qui est l’aspect le plus important, pas leur création. Elle est essentielle au développement des produits que les clients exigent.

 

Dans ce cas, pourquoi la gestion des exigences est-elle si compliquée ? Tout d'abord, elle est de plus en plus complexe. Les sources de complexité sont les suivantes :


  • Augmentation du nombre de composants
  • Intervention de nombreuses disciplines techniques telles que la mécanique, l’électricité et les logiciels
  • Variabilité des préférences des clients, notamment sur les marchés régionaux et mondiaux
  • Augmentation du nombre de réglementations

Cela fait beaucoup de paramètres à gérer et, pour y parvenir, il faut commencer par gérer les exigences, en particulier lorsqu’elles changent. L'incapacité à gérer la complexité se traduit par un coût important pour les entreprises, comme le montre la Figure 2.

Figure 2 : Impact de la complexité accrue (sur ces cinq dernières années)

En utilisant les bons outils de gestion et de validation des exigences, les entreprises peuvent dégager une valeur significative. Parmi les avantages résultant d’un investissement dans la gestion et la validation des exigences, on peut citer les suivants : 

Mise sur le marché plus rapide

Dans son étude Reducing Non-Value Added Work in Engineering (Réduction des tâches d’ingénierie sans valeur ajoutée), Tech-Clarity estime que 32 % du temps d’ingénierie est consacré à des tâches sans valeur ajoutée, telles que :

  • Recherche d'informations (23 %)
  • Collecte de données pour autrui (18 %)
  • Intégration des modifications apportées par autrui (14 %)
  • Recréation de données (12 %)

Imaginez le gain de productivité obtenu en augmentant d’un tiers le temps disponible pour le développement. La gestion des exigences contribue à réduire les tâches sans valeur ajoutée de nombreuses manières. Elle offre une « source unique de vérité » pour toutes les disciplines techniques ; ainsi, les ingénieurs ne perdent pas de temps à rechercher ou à collecter des exigences pour d’autres collaborateurs. Grâce aux notifications de modification automatiques, les collaborateurs ne perdent pas encore plus de temps à gérer des informations obsolètes ou à refaire certaines tâches.  Associée à la traçabilité et à l’analyse de l’impact des modifications, la gestion des exigences permet d’évaluer l’étendue d’une modification afin de prendre de meilleures décisions. Cela contribue à une meilleure efficacité et permet de mettre davantage l’accent sur les tâches liées à l’innovation pour respecter les exigences.

   Amélioration de la qualité des produits

La gestion des exigences associée à la traçabilité, qui permet de lier les exigences aux tests, peut avoir des retombées positives sur la qualité des produits. Le lien avec les tests peut se traduire par une meilleure définition des exigences et faciliter leur validation en continu. Les problèmes sont détectés plus tôt, à un stade où ils sont plus faciles à résoudre. La traçabilité permet également de confirmer plus facilement les exigences qui ont été respectées et celles qui ne l’ont pas été, ce qui permet des tests plus précis. Ainsi, une fois les problèmes détectés, il est plus simple de remonter jusqu’à leur cause première. 

Réduction des coûts

Une meilleure efficacité est synonyme de réduction du temps de développement et par conséquent des coûts associés. Les exigences réutilisables permettent également de gagner du temps et de faire des économies de coût. Grâce à la traçabilité de l’exigence jusqu'au produit livrable, les ingénieurs peuvent facilement tirer avantage des travaux validés existants, ce qui réduit les coûts de développement et de test. Des économies supplémentaires sont obtenues grâce à la détection précoce des problèmes, qui minimise les coûteuses modifications au stade final. Enfin, la prise en charge de la conformité réglementaire, qui comprend les fichiers journaux nécessaires et les flux d'approbation, réduit le coût de la conformité et le risque de coûts supplémentaires ou d'autres répercussions associées à la non-conformité.

    Développement de produits plus compétitifs

En établissant des passerelles entre les différentes disciplines techniques grâce au partage des exigences, il est possible d'améliorer la collaboration. Ainsi, les équipes peuvent profiter du savoir-faire de chaque domaine, ce qui contribue à renforcer l’innovation. Lorsque les exigences permettent d’élaborer plusieurs variantes de produits, il est plus simple de répondre aux besoins individuels des clients, ce qui accroît la demande. De plus, la détection précoce des problèmes réduit le risque de mettre en suspens des innovations importantes qui pourraient générer davantage de revenus juste pour être sûr de livrer un produit opérationnel. 

Le retour sur investissement lié à une solution de gestion et de validation des exigences pleinement opérationnelle va bien au-delà de ce qu’il est possible d’obtenir avec des feuilles de calcul et des éditeurs de documents. Les améliorations renforcent la compétitivité des produits, ce qui se traduit par davantage d’opportunités de revenus et une rentabilité accrue. Les entreprises peuvent également profiter de possibilités de revenus sur une période plus longue avant que leurs produits ne soient remplacés par une version mise à jour d’une offre concurrente, une stratégie qui peut réellement s’avérer payante.